Dans n’importe quelle branche, un entrepôt consomme des ressources en permanence, et les avis divergent sur la manière de le gérer. Tout directeur financier critique devrait réfléchir à la notion d’immobilisation de capital. Pour les entrepôts d’emballages également. Car ce n’est pas une fatalité.

Quelques éléments apparemment incontournables:

  • Les petites quantités renchérissent les produits
  • Les coûts d’acquisition et de production sont soumis à forte pressions
  • Problématique « rapport stockage / transactions »
  • Problématique « rapport stockage / frais d’élimination »

...à moins que... ? K+D tient des solutions innovantes:

Analyses > analyse des structures de mandat, des formats et matériaux, des couleurs

Potentiel d’optimisation > volumes de commande optimaux, gestion optimale, optimisation des formats et des couleurs, harmonisation des matériaux, optimisa­tion des coûts de transaction, optimisation des quantités avec listes de prix dynamiques

Livraisons > juste à temps selon le principe «pull», speed job (commande à 5+2 jours), production d’urgence (en l’espace de 72 h) en cas de mandats répétés

Connexion ERP/IT > commandes, confirmation de mandat / facturation, gestion / accès stocks > en fonction des résultats (la réussite profite aux deux parties)

Lancement/production rapides (> enregistrement) > adaptable en fonction du client > prix selon mandat / selon le type

 

Les avantages pour vous:

  • La complexité est réduite
  • La gestion est optimisée
  • Quantités commandées optimales grâce à des prévisions
  • Mise en réseau des processus de gestion

 

Il est intéressant d’en discuter. Et de faire les calculs. Un entretien individuel en vaut la peine.